Reunification des citoyens roumains

Les membres de la famille des citoyens roumains demanderont le visa de long séjour pour le regroupement familial directement aux missions diplomatiques et aux bureaux consulaires de la Roumanie de l'État dans lequel ils résident.

 

Les personnes suivantes peuvent demander un visa pour le regroupement familial:

- Étrangers mariés à des citoyens roumains

- Les étrangers non mariés qui vivent avec des citoyens roumains non mariés, s'ils ont au moins un enfant ensemble, ci-après dénommés partenaires

- Les enfants d'un citoyen roumain, de leur conjoint ou partenaire, y compris les enfants adoptés qui: n'ont pas atteint l'âge de 21 ans, poursuivent leurs études et n'ont pas dépassé l'âge de 26 ans bien qu'ils soient adultes ou ne puissent pas subvenir à leurs besoins médicaux

- Les parents de premier degré en ascendance du citoyen roumain ou de leur conjoint

- L'étranger qui est parent d'un citoyen roumain mineur, s'il a une preuve que l'enfant est à sa charge ou qu'il y a une obligation de verser une pension alimentaire que l'étranger remplit régulièrement

les étrangers, les membres de la famille de citoyens roumains qui peuvent prouver qu'ils sont enregistrés avec le droit de séjour dans un autre État membre en cette qualité.

 

La demande de visa pour les membres de la famille de citoyens roumains sera accompagnée de l'acte de mariage délivré par les autorités roumaines ou transcrit en vertu de la loi ou, le cas échéant, par la preuve de l'existence de la parenté ou de la qualité du partenaire.

Les demandeurs de visa pour des étrangers membres de la famille de citoyens roumains qui peuvent prouver qu'ils sont enregistrés avec le droit de séjour dans un autre État membre en cette qualité accompagneront leur demande par des documents indiquant qu'ils sont enregistrés avec le droit de séjour dans un autre État membre comme Un membre de la famille du citoyen roumain.

L'octroi du visa de long séjour pour le regroupement familial peut être refusé si la demande est fondée sur un mariage de convenance préalablement établi, en vertu de la présente ordonnance, ou si l'existence d'un état de bigamie ou de polygamie est constatée.

Français