Annulation du droit de résidence

L'Inspection générale de l'immigration annule par une décision motivée le droit de séjour à long terme ou temporaire en Roumanie, où il est constaté par la suite que:

- au moment de l'octroi du droit de séjour à long terme ou de l'extension d'un permis de séjour temporaire, l'étranger ne s'est pas conformé aux conditions de la loi à cet égard
- le droit de séjour à long terme ou l'extension du droit de séjour temporaire a été obtenu en utilisant des documents faux, falsifiés ou falsifiés ou d'autres moyens illégaux
- le droit de résidence a été obtenu sur la base d'un mariage de convenance
- l'étranger a été préalablement expulsé ou renvoyé de Roumanie et rejoint sous une autre identité pendant la période d'interdiction d'entrée en Roumanie.

 

L'Inspection générale de l'immigration révoque par décision motivée le droit de séjour temporaire si:

  • suivant les contrôles effectués par l'Inspection Générale de l'Immigration ou les notifications reçues d'autres autorités compétentes, selon la loi, il apparaît que l'étranger ne remplit plus les conditions de prolongation de son droit de séjour ou ne répond plus à l'objet pour lequel il ait obtenu ce droit.
  • il est constaté qu'après l'octroi d'un séjour temporaire, l'étranger marié à un citoyen roumain a eu une absence du territoire roumain de plus de six mois dans l'année, avec les exceptions suivantes:
  1. absence du territoire roumain pour le service militaire quel que soit le temps
  2. absence de la Roumanie motivée par la grossesse et l'accouchement
  3. absence de la Roumanie en raison d'une maladie grave
  4. absence de la Roumanie à la suite de circonstances extraordinaires qui ont rendu impossible le retour volontaire
  5. absence de la Roumanie en raison d'un emploi ou d'une affectation par une entité juridique étrangère.
  • il est constaté qu'après avoir accordé le droit de séjour temporaire pour études, l'étranger a suspendu les études pour des raisons autres que médicales
  • il est constaté que l'étranger a traversé ou a tenté de traverser la frontière illégalement ou violé les règlements de l'État sur l'emploi des étrangers
  • il est constaté que l'étranger souffre d'une maladie mettant en danger la santé publique et n'obéit pas aux mesures de traitement médical établies par les autorités compétentes. Si la maladie a eu lieu après l'obtention du permis de séjour temporaire, la révocation sera ordonnée si l'étranger ne respecte pas les mesures de traitement médical établies par les autorités compétentes et que la maladie est susceptible d'empêcher l'étranger de remplir les obligations qui lui incombent en vertu du Ordonnance d'urgence actuelle
  • il est constaté que le titulaire d'une carte bleue européenne ou d'un permis TIC ne dispose pas de ressources suffisantes pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille au niveau du salaire brut minimum garanti en paiement
  • sur demande ou sur l'acquisition de la nationalité roumaine.

L'Inspection générale de l'immigration révoque par décision motivée le droit de séjour à long terme lorsqu'il est constaté que le résident permanent constitue une menace pour l'ordre public à la suite de crimes commis en Roumanie.

Le chômage n'est pas une raison pour révoquer une carte bleue européenne, sauf si la période de chômage dépasse trois mois d'affilée ou lorsque le chômage se produit plusieurs fois pendant la période de validité de la carte bleue européenne.

Le chômage n'est pas une raison pour révoquer le droit au séjour temporaire à des fins d'emploi pendant la période où l'étranger reçoit des prestations de chômage conformément à la loi no. 76/2002, tel que modifié et complété.

 

Décision d'annulation / révocation
Les décisions d'annulation ou de révocation du droit de séjour sont prises en tenant compte des circonstances particulières de chaque cas et en respectant le principe de proportionnalité.

La décision d'annuler ou de révoquer le droit de séjour est communiquée:

  • par l'Inspection Générale de l'Immigration, à l'étranger qui est en Roumanie, par décision de retour
  • par la police des frontières roumaines, à l'étranger qui se trouve à la frontière pour entrer en Roumanie en prononçant la décision d'annulation ou de révocation délivrée par l'Inspection générale de l'immigration.
Français