Bucarest, 24 juillet 2016

Français

443 personnes ont demandé une protection internationale en Roumanie au premier semestre de cette année

Inspection générale de l'immigration a enregistré au premier semestre de cette année, un total de 443 demandes d'asile, environ 40% de moins que dans le premier semestre de 2015, lorsque 744 demandes d'asile ont été déposés et enregistrés.
La plupart des demandeurs d'asile viennent de Syrie - 154 représentant environ 35% du total, Irak - 69, Pakistan - 33, Afghanistan - 21.
En outre, 430 demandes de protection internationale ont été résolues au stade administratif et une protection a été accordée dans 226 cas, dont 132 ont bénéficié du statut de réfugié et 94 de protection subsidiaire, soit un taux d'approbation d'environ 53%.
Afin de mettre en œuvre les décisions de l'Union européenne imposant des mesures provisoires dans le domaine de la protection internationale, un total de 68 personnes (familles avec enfants mineurs et jeunes) ayant besoin de protection internationale sur le territoire italien et grec ont été transférées des deux La Roumanie.
Ces personnes sont arrivées dans notre pays sur la base des décisions d'acceptation de la réinstallation en Roumanie après avoir effectué une analyse spécifique et exigé des contrôles de sécurité.
Au cours du premier semestre, 148 étrangers bénéficiant d'une forme de protection ont bénéficié de programmes d'intégration, participant activement à des séances de conseil social et psychologique, d'adaptation culturelle et d'orientation ou de cours de langue roumaine.
En complément des activités d'intégration entreprises, à partir de mai, plusieurs ONG mettent en œuvre des projets de financement européen pour l'assistance et l'intégration des personnes vulnérables identifiées parmi les étrangers résidant légalement en Roumanie.
Les activités se déroulent au sein des centres d'intégration régionale où les migrants peuvent bénéficier d'un large éventail de services intégrés et de soutien, en soutenant leurs besoins de conseil, d'information, d'éducation, d'accès aux activités sociales et de loisirs, les autorités.
Le libre accès à la procédure d'asile, le respect du principe de non-refoulement et l'intégration des étrangers restent nos actions prioritaires dans le domaine de l'asile, mesures qui contribuent à renforcer la sécurité des citoyens dans ce contexte migratoire.

Bureau d'information et de relations publiques

 

An: 
2016
Luna: 
07
DisplayDate: 
24 juillet 2016
Zi: 
24