Bucarest, 23 juillet 2016

Français

Plus de 110 000 ressortissants étrangers résidant en Roumanie au cours du premier semestre de l'année

L'Inspection générale de l'immigration a obtenu au premier semestre 2016 la gestion du séjour légal dans notre pays pour un total de 110 393 ressortissants étrangers, dont 64 677 provenant de pays tiers et 45 716 des États membres de l'Union européenne, Économique (EEE) et la Suisse.
Les principaux objectifs pour lesquels des étrangers ont immigré en Roumanie sont liés au droit de regroupement familial (regroupement familial, famille de citoyens roumains, UE ou EEE), à l'éducation, à l'emploi ou à un établissement stable dans notre pays.
Les étrangers, pour la plupart, préfèrent les comtés avec les plus grandes opportunités pour le développement du point de vue économique et éducatif. La plupart d'entre eux se trouvent dans les comtés de Bucarest et Ilfov, Constanta, Iasi, Cluj et Timis.
Les données statistiques montrent que la Roumanie conserve le statut de pays cible pour les étrangers qui immigrent régulièrement dans notre pays. Ainsi, la plupart des étrangers enregistrés sont originaires de pays tiers tels que la Moldavie, la Turquie et la Chine, ainsi que des États membres de l'UE / EEE, d'Italie, d'Allemagne et de France.
En ce qui concerne l'admission en Roumanie, au cours de la période de référence 5717 demandes de visa déposées dans des ambassades à l'étranger ont été reçues. 3835 demandes ont été acceptées, dont 2 035 visas de long séjour et 1800 de court séjour.
Au cours de la même période, 1138 avis d'emploi / détachement ont été délivrés pour les travailleurs permanents, hautement qualifiés et détachés. En outre, 71 étrangers ont été appréhendés lors du déploiement d'activités de travail sans forme juridique. 365 sanctions ont été appliquées, d'un montant total de 442.350 lei (92.850 lei - étrangers détectés, 349.500 RON - employeurs).
La prévention et la lutte contre le séjour illégal d'étrangers est un domaine clé de notre institution, ce qui nécessite des efforts directs pour accroître la sécurité des citoyens. Ainsi, plusieurs actions et contrôles ont été organisés à travers lesquels 1102 personnes ont été détectées avec un séjour illégal, légèrement plus élevé par rapport à la même période l'an dernier. Ils ont été trouvés dans tous les comtés, le nombre de rester illégalement plus élevé dans les villes, qui sont aussi des centres universitaires.
Pour les étrangers en situation illégale ou qui ne remplissent plus les conditions légales d'octroi ou de prolongation du séjour, 892 décisions de retour de la Roumanie ont été émises. En outre, pour 366 personnes, l'interdiction d'entrer dans le pays pour diverses périodes de temps a été appliquée.

Cependant, pendant la période de référence, 200 étrangers ont été emmenés sous escorte. Des étrangers ont été détectés dans 13 comtés en Roumanie, principalement à Bucarest, Arad, Bihor et Timis. Pour 192 personnes, qui n'ont pas pu être enlevées dans les 24 heures, des documents de détention publique jusqu'au retour de notre pays ont été délivrés.
Au lieu de l'expulsion, 82 migrants ont opté pour un programme volontaire de rapatriement humanitaire et ont quitté notre pays à un moment convenu avec l'Organisation internationale pour les migrations.
Le contrôle permanent du respect de la loi sur le séjour des étrangers en Roumanie, la lutte contre la migration clandestine et le travail non déclaré demeurent nos actions prioritaires, qui contribuent à accroître la sécurité des citoyens.
   Bureau d'information et de relations publiques

An: 
2016
Luna: 
07
DisplayDate: 
23 juillet 2016
Zi: 
23