Bucarest, 18 août 2016

Français

Évaluation de la situation - Accroître la sécurité des citoyens grâce à un contrôle permanent de la conformité à la législation dans le domaine des migrations, priorité de l'Inspection générale de l'immigration

 Afin d'assurer un climat d'ordre et de sécurité publique et d'atteindre les objectifs prioritaires du Ministère de l'intérieur du programme gouvernemental, cette année, l'Inspection générale de l'immigration a mis l'accent sur la prévention et la lutte contre le séjour illégal et le travail non déclaré Des étrangers, à l'échelle nationale.
Au cours des sept premiers mois, les agents de l'immigration ont cherché à accroître la sécurité des citoyens dans les milieux fréquentés par les étrangers en contrôlant de façon permanente le respect de la loi sur la résidence et en luttant contre la migration illégale et le travail illégal.
Au cours des sept mois, le nombre d'actions visant à prévenir et à combattre le séjour illégal a augmenté, à l'échelle nationale il y avait une moyenne quotidienne de plus de 20 activités réalisées. Au cours de ces actions, 1279 personnes ont été trouvées dans des situations illégales. Pour les étrangers qui ne pouvaient justifier leur présence en Roumanie, ainsi que ceux qui ne remplissaient plus les conditions légales d'octroi ou de prolongation de la résidence, la police a délivré 1013 documents pour quitter le territoire de notre pays.
Une augmentation significative de plus de 127% a été enregistrée au retour sous escorte d'étrangers de notre pays, 232 personnes étant renvoyées. Les principales raisons ont été tentées / passage illégal de la frontière et le non-respect de la décision de retour.
Pour 208 migrants, la police a délivré les documents nécessaires à la détention jusqu'à leur retour dans leur pays d'origine, soit une augmentation pouvant atteindre 18% par rapport à l'année dernière.

En alternative à l'expulsion, 90 personnes ont opté pour un programme volontaire de rapatriement humanitaire et ont quitté notre pays à une date convenue avec l'Organisation internationale pour les migrations.
La police a sanctionné 2.792 citoyens étrangers pour violation de la législation sur la migration, 7% de plus que l'an dernier. On leur a infligé des amendes totalisant 736,726 lei.
Une attention particulière a été accordée à la lutte contre le travail non déclaré des étrangers. Sur cette ligne, plus d'entreprises qui ne satisfaisaient pas au régime juridique en matière d'emploi et d'affectation d'étrangers étaient sanctionnées par une amende. Le total des amendes s'élevait à 500 000 lei. Pour les deux autres sociétés, des actes antérieurs ont été tirés pour avoir commis le crime décrit dans l'art. 264 al) de la loi 53/2003 avril du Code du travail concernant "... recevoir le travail de plus de cinq personnes, indépendamment de leur nationalité, sans Conclure un contrat de travail ".
Cette année, un autre sujet a été pris en considération: l'augmentation de la capacité opérationnelle pour assurer les services publics nécessaires aux étrangers qui demandent la réglementation du droit de séjour ou de résidence temporaire ou permanente en Roumanie et la simplification des procédures de travail.

Ainsi, 457 demandes de résidence en Roumanie ont été approuvées, la plupart venant de Turquie, de Chine et de Syrie. En outre, 12 743 permis de séjour temporaires ont été délivrés, une légère baisse par rapport à la même période l'an dernier.
Le contrôle permanent du respect de la loi pour le séjour des étrangers en Roumanie, la lutte contre la migration illégale et le travail non déclaré demeurent nos actions prioritaires, ces mesures contribuant à accroître la sécurité des citoyens.

Bureau d'information et de relations publiques
 

An: 
2016
Luna: 
08
DisplayDate: 
18 août 2016
Zi: 
18